Assistant de Direction

Missions

Communication, documentation, gestion, secrétariat : l’assistant de direction sait se rendre indispensable ! Chargé d’assister un cadre supérieur, chef de service ou chef d’entreprise dans ses tâches administratives, il joue aussi un rôle d’interface avec ses divers interlocuteurs.

En véritable « bras droit », l’assistant de direction gère le planning et l’activité d’un ou plusieurs responsables ou cadres dirigeants : déplacements, préparation de réunions, courriers, accueil des rendez-vous... Il recueille et organise les informations internes et externes, parfois confidentielles, liées au fonctionnement de la structure.

Seul ou à la tête d’une équipe, il peut être amené à prendre en charge le suivi complet de dossiers (contrats de maintenance des équipements, suivi de relances clients, gestion administrative du personnel...) ou d'événements spécifiques (séminaires, salons...).

On l'appelle aussi

  • Assistant de manager
  • Attaché  de direction
  • Secrétaire de direction

Au quotidien

Cette activité nécessite réactivité et concentration, car il s’agit de gérer simultanément les activités en cours et les demandes nombreuses (téléphone, visites), qu’elles proviennent du chef hiérarchique, d’autres personnes dans l'entreprise, voire de l'extérieur.

Les horaires sont généralement réguliers, mais la fonction peut nécessiter des déplacements occasionnels.

Quelles compétences ?

Je suis capable de...

  • Concevoir des actions de sensibilisation et de communication interne
  • Etablir, suivre, mettre à jour des dossiers administratifs
  • Identifier les bons interlocuteurs dans l'organisation
  • Rechercher l'information nécessaire à la résolution d'un problème
  • Transmettre des consignes ou des instructions (orales ou écrites)

 

Je sais aussi...

  • Communiquer en situation professionnelle dans une langue étrangère
  • Gérer mon temps et mes priorités
  • Rendre compte oralement et/ou par écrit de mon travail

Comment y accéder ?

 

Ce métier est accessible directement à partir de formations de niveau Bac +2 (BTS de secrétariat) et de niveau Bac +3/4  (licence ou maîtrise) accompagnées de la connaissance d'une ou plusieurs langues étrangères.

L'accès indirect est aussi possible avec des formations de niveaux Bac (BEPC, CAP, Bac professionnel) lorsqu'elles sont complétées par une expérience confirmée.