Le Blog French TEX

Tous les articles
Emploi & Formation
Évènement
Innovation
Portrait
Produit

OpenWeeks, portrait #1 - Laurie Navarro, technicienne de laboratoire à l’IFTH

portrait-laurie-navarro

Dans le cadre de la 1ère semaine des OpenWeeks, nous avons rencontré Laurie Navarro, diplômée d’un BTS Innovation Textile en 2019 et actuellement technicienne de laboratoire au sein de l’IFTH, l’Institut Français du Textile et de l’Habillement. Elle a accepté de répondre à nos questions et de nous en dire plus sur son métier.

  • L’IFTH, c’est quoi ? 

L’IFTH est le centre technique et innovation du textile et de l’habillement. Avant de mettre leurs produits sur le marché, nos clients ont besoin de garanties vis-à-vis de la conformité de leurs textiles. Ils doivent répondre à des exigences techniques et, notre rôle, c’est de leur permettre de répondre à ces exigences grâce à nos tests et aux résultats de notre certification. Ensuite, ils pourront vendre ou non leur produit. 

  • Quelle idée te faisais-tu du textile avant d’intégrer la filière ? 

J’avais une vision du textile qui était bien moins importante que ce qu’il est en réalité. J’ai appris qu’il était présent dans beaucoup de choses ! Pour moi, c’était juste de l’habillement, je ne m’attendais pas du tout à ce côté technique. Depuis que je travaille à l’IFTH, j’ai vu plein de textiles différents pour plein d'utilisations différentes et j’ai trouvé cela impressionnant parce qu'on ne connaît quasiment rien au textile alors qu’on en rencontre tous les jours.

  • Une journée dans ton travail, ça ressemble à quoi ?

Le matin, on reçoit tous les numéros d’étude avec la matière textile qui correspond. On référence toutes les matières parce que les clients peuvent nous envoyer un seul échantillon comme une quinzaine. Le reste de la journée, on prépare les éprouvettes pour effectuer les tests. On a un délai de 48h pour sortir les résultats de notre laboratoire afin de passer les matières dans les laboratoires suivants.  

  • Qu’est-ce que tu préfères dans ton métier ?

La technicité dans la vérification de la qualité. Ce côté technique des tests de qualité m’intéresse énormément, que ce soient des tests chimiques, physiques ou de résistance au feu.

  • C'est quoi ton souvenir le plus marquant à l’IFTH ? 

La période des masques, au début de la crise sanitaire. Lorsqu’on a été confiné, je suis la première personne à avoir été rappelée. Je suis arrivée à l’IFTH, on m’a expliqué qu’une demande exceptionnelle avait été faite pour des tests sur les masques, au niveau du lavage, de la filtration et de la perméabilité à l’air. C’était très dur parce qu’on avait beaucoup de tests à réaliser. Mais en fait, tout le monde s’est soutenu, il y a eu une cohésion impressionnante !

  • Comment te projettes-tu dans les prochaines années ?   

Je compte reprendre mes études pour obtenir un diplôme d’ingénieur à Roubaix. C'est 3 ans de formation en alternance. Je veux connaître ce côté un peu commercial et plus en contact avec le client afin d’évoluer par la suite sur d’autres postes. 

  • Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite intégrer la filière textile ? 

Mon premier conseil, c’est d’aimer l’aspect technique des textiles. Moi j’ai toujours été manuelle, je savais que j'allais faire un métier technique. Ensuite, on apprend beaucoup de choses donc il faut vouloir apprendre et être motivé. Et puis, en dernier, je dirais qu’il faut être ouvert. Quand j’ai commencé mes études, je pensais me concentrer sur les métiers de la mode alors que pas du tout ! Je me suis rendu compte, au fur et à mesure de mon BTS, qu’il n’y avait pas que la mode et je me suis complètement dirigée vers autre chose.