Le Blog French TEX

Tous les articles
Emploi & Formation
Évènement
Innovation
Portrait
Produit

À la rencontre de Margaux et de son tour de France des initiatives pour relocaliser l’industrie textile

Alternatives Textiles, le tour de France des initiatives pour la relocalisation de l’industrie textile

Aménager un fourgon et partir sur les routes à la rencontre des entreprises textiles françaises, c’est le projet de Margaux, 31 ans, grenobloise passionnée de tissus et de voyages. Après des études en ingénierie mécanique, elle s’installe en Haute-Savoie et conçoit des produits d’alpinisme et d’escalade pendant 6 ans, avant de prendre une année sabbatique. Elle décide alors de se lancer dans un tour de France des initiatives pour la relocalisation de l’industrie textile. Son objectif ? Explorer les territoires textiles en France, rencontrer ceux qui font bouger les lignes de l’industrie, connaître et faire connaître les initiatives locales et responsables de la filière. 

Après plusieurs mois sur les routes, on a demandé à Margaux de nous parler de son expérience en 6 questions. Découvrez ses réponses ! 

Un métier ?  
 

Tisserand.e, parce que c’est un métier qui fait le lien entre la création et le savoir-faire. Il y a une infinité de textures, d’associations de matières, de couleurs, et en même temps un savoir-faire manuel très pointu. 

Une matière ? 
 

Le lin et le chanvre, car ce sont des matières naturelles, locales et écologiques, qui ont de l’avenir.   

Une initiative ?
 

La relocalisation d’une filature de lin en France, avec l’entreprise Safilin dans le nord de la France. On sait faire toutes les étapes avant et après, mais on ne fabriquait plus de fil de lin en France. Relocaliser une filature, ça a du sens pour être autonome et créer des produits en lin 100% français. Plusieurs projets émergent en France en ce moment. 

Une entreprise ? 

Les Dentelles Jean Bracq, pour leur savoir-faire unique au monde. Ils tissent des dentelles sur des métiers en fonte ancestraux pour créer un produit d’exception, qui répond à l’appellation « Dentelle de Calais-Caudry ». 

Une personne rencontrée ? 

Sabah Mahiddine, une personne dynamique, inspirante et positive ! Elle dirige l’association Frip’vie à Montbéliard, qui collecte dans des bornes, des habits dont les gens ne veulent plus, les trie et les commercialise dans leurs boutiques. L’association œuvre également à la réinsertion dans l’emploi dans les domaines de la logistique, du commerce, du numérique et de la confection. 

Une anecdote de voyage ? 

Un soir, j’arrive de nuit, en campagne, avec mon fourgon et je trouve un champ pour dormir. Le matin, c’est l’agriculteur, avec son tracteur, qui me réveille. Il se trouve que c’est un liniculteur et que j’étais devant un champ de lin ! On a bien discuté et il m’a même invité à manger chez lui le midi. 

Pour suivre la suite des aventures de Margaux, c’est sur son compte Instagram que ça se passe : @Alternativestextiles.