Le Blog French TEX

Tous les articles
Emploi & Formation
Évènement
Innovation
Portrait
Produit

Chamatex Group court vers la relocalisation avec sa chaussure de sport Made in France.

chaussures de sport

Révolution dans le monde de la chaussure de sport : d’ordinaire majoritairement fabriquée en Asie du Sud Est, le groupe Chamatex entame sa relocalisation en France !

Fabricant de textiles techniques déjà implanté sur le marché de la chaussure de sport avec sa technologie Matryx, Chamatex fait le pari de relocaliser sa production. La société, qui produit ses textiles en France mais les envoyait jusqu’alors en Chine ou au Vietnam pour la fabrication des baskets, va ouvrir un nouveau site de production à Ardoix en Ardèche.

La première pierre de cette nouvelle usine ASF 4.0 - pour « Advanced Shoes Factory » - a été posée à la mi-septembre 2020. Elle s’étendra sur une surface de 2000m2. Au delà d’un regain d’intérêt certain du consommateur pour la fabrication française, ce projet permettra également une plus grande flexibilité pour la filière. L’objectif de Chamatex Group est en effet de simplifier le processus de production en diminuant le nombre d’opérations tout en reprenant la main sur l’industrie de la chaussure. Ce projet qui représente 10 millions d’euros d’investissement est soutenu par la région Auvergne-Rhône-Alpes à hauteur de 300 000 euros.

Autre gros avantage du lancement de cette usine pour le groupe qui emploie actuellement 120 personnes : la création d’emplois. En plus d’être équipé d’une ligne automatisée par Siemens, une cinquantaine de personnes sera recrutée en 3/8 et sur les week-end. Une belle association des savoir-faire et des compétences est à prévoir avec également la présence de grandes marques comme Babolat, Millet et Salomon qui ont investi dans l’usine. 10 000 paires devraient d’ailleurs être produites pour Salomon en 2021, client exclusif sur la première année.

Les semelles seront, au début, les seuls éléments importés mais cela devrait être de courte durée : le projet étant d’installer une unité d’impression 3D sur le site.

D’ici l’été 2021, ASF 4.0 pourrait être en mesure de fabriquer à échelle industrielle baskets, tennis et chaussures de Trail, l’objectif étant d’atteindre une capacité de production de 500 000 paires par an à un prix qui devra rester compétitif. La priorité, une fois l’usine construite, sera en premier lieu de voir comment tenir cet objectif pour, par la suite, développer des nouvelles capacités au sein d’une deuxième usine et répondre à un marché plus étendu en Europe.

Du côté French Tex, nous soutenons ce projet, preuve d’une filière textile française innovante, attractive et créatrice d’emplois.